Catégories
Immobilier

La colocation entre séniors : tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Concept introduit récemment en Suède et dans d’autres pays nordiques, la colocation entre séniors est un phénomène locatif croissant en France. Ainsi, à travers des sites internet dédiés à ce type de pratique locative, ce type de colocation est de plus en plus rencontré. Si partager un logement entre personnes âgées présente de nombreux avantages pour elles, il y a quelques inconvénients mineurs qui peuvent être listés. En général, c’est une sorte de mode de location qui profite aux personnes âgées, car ses règles de fonctionnement sont plus ou moins simples.

La colocation entre séniors : quelles sont les règles de fonctionnement ?

La colocation pour personnes âgées n’est pas quelque chose de particulièrement difficile dans sa mise en œuvre et son système juridique. En fait, elle reprend dans les grandes lignes les règles classiques de la colocation : pour faire simple, les personnes du troisième âge qui souhaitent louer une maison ou un appartement en tant que colocataires doivent signer un contrat de colocation en bonne et due forme avec le propriétaire.

En plus de ce cadre légal minimal, les colocataires séniors sont invités à mettre par écrit un règlement ou un accord de colocation. Grâce à ce document contractuel, il sera possible de définir avec précision les conditions de vie de l’appartement partagé, afin d’éviter tout malentendu qui pourrait s’en suivre.

De toute évidence, mis à part ce cadre légal, il n’y a aucune différence dans les conditions de colocation d’un étudiant par rapport à ce que pourrait être une colocation entre séniors. Ainsi, sous certaines conditions, ils peuvent bénéficier d’une aide au logement comme pour les étudiants. Dans tous les cas, comme on peut s’y attendre des conditions d’une colocation, les colocataires séniors partagent également le loyer.

Avantages de la colocation pour les personnes âgées

Le principal avantage de la colocation pour personnes âgées se situe sans doute au niveau économique. Le partage des coûts du logement partagé réduit de façon drastique l’impact du coût de la vie élevée sur le portefeuille de ces séniors. De ce fait, cela permet d’augmenter au fur et à mesure leur pouvoir d’achat, et par la même occasion, leur capacité d’épargne qui s’en trouve également augmenté.

Il est important de savoir que ce type de colocation convient très bien aux personnes âgées avec peu de pensions. Grâce à ce mode de location avantageux, les colocataires séniors peuvent même se permettre de payer le service d’une femme de ménage.

Un autre atout majeur de cette forme de location est son côté « humain ». C’est en effet un bon moyen de briser la solitude qui touche beaucoup les personnes âgées, et leur redonne ainsi la possibilité de revivre la vie en communauté.

Inconvénients de la colocation entre personnes âgées

En termes de désavantages, la colocation entre séniors n’est pas différente des autres colocations. Le premier risque est surtout le désaccord émotionnel ou le conflit des personnalités. D’autant plus que ces inconvénients ne vont pas en s’arrangeant avec l’âge.

Puis, il y a aussi des risques qu’en tant que colocataire, qu’ils n’aient pas les mêmes centres d’intérêt. Pour finir, il y a la possibilité que certains des colocataires ne s’acquittent pas de leur loyer. Pour prévenir ces genres de désagrément, il est essentiel pour les parties prenantes de rédiger ensemble des règles de conduite en colocation.

Il est primordial d’opérer avec soin le choix de ses colocataires à l’avance : il existe des sites dédiés à ce type de colocation. Toutefois, autant dire que cette première étape (trouver des colocataires en ligne) n’est en aucun cas une garantie pour une colocation entre séniors réussie. Il faut toujours prendre la peine de rencontrer chaque futur colocataire en personne et discuter de vive voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *