Catégories
Immobilier

Crédit immobilier : les caractéristiques qui montrent que vous avez le profil idéal

Envisagez-vous de prendre un crédit immobilier pour financer l’achat de votre résidence principale ? Il faut encore que vous réussissiez à convaincre les banques. Cela n’est possible que si vous avez le bon profil d’emprunteur. Quelles sont alors les caractéristiques qui montrent que vous avez le profil idéal pour obtenir un crédit immobilier ?

Votre profil personnel

Les banques prennent en compte votre profil personnel. C’est généralement d’elle que dépend votre capacité à emprunter. En l’espèce, deux profils retiennent tout particulièrement l’attention des banques : les couples et les jeunes actifs.

Les personnes en couple

Faire une demande de prêt immobilier à deux augmente vos chances de l’obtenir. Avec deux revenus en jeu, le taux de remboursement est plus élevé et votre profil d’emprunteur est alors moins risqué. En raison des particularités de ce type de prêt, les banques peuvent se faire rembourser par votre conjoint si vous devenez défaillant. D’ailleurs, emprunter à deux permet d’acheter un bien immobilier en indivision.

Les jeunes actifs

Les jeunes actifs, plus connus sous le nom de primo-accédants, peuvent facilement un crédit immobilier. Étant en début de carrière, les banques considèrent qu’ils sont à même de prendre un crédit sur une longue durée.

Un primo-accédant de 25 ans qui obtient un prêt remboursable sur 20 ans pourra finir le remboursement à 45 ans, un âge où il est toujours actif professionnellement. Qu’est-ce cela implique-t-il ? Plus tard vous effectuez la demande de prêt, plus risqué est votre profil auprès des banques évaluent les écueils liés à votre âge et à votre santé pouvant compromettre le remboursement.

Votre stabilité professionnelle

L’un des critères auquel les banques sont regardantes lorsque vous leur soumettez votre dossier de prêt immobilier, c’est votre stabilité professionnelle. En effet, cette caractéristique donne à ces organismes deux types de garanties :

  • celle que vous jouissez d’une stabilité sur la durée, sachant que le prêt immobilier est l’un des plus longs (en moyenne 20 ans) ;
  • celle que vous disposez d’une source de revenus stable et pérenne.

L’occupation d’un emploi stable et durable est donc un véritable atout. Les banques privilégient tout particulièrement les fonctionnaires d’État ou les salariés du privé sous contrat à durée indéterminée (CDI).

Votre niveau de revenus

Que vous soyez primo-accédants ou pas, si vous n’avez pas de bons revenus, vos chances d’obtenir un prêt immobilier sont assez faibles. En effet, c’est de vos revenus que dépend votre taux d’endettement. Il s’agit de la part du revenu de votre ménage que vous pouvez consacrer au remboursement d’un crédit immobilier. Dans la pratique, on considère que vous ne pouvez pas vous endetter pour un prêt immobilier au-delà des 33% de vos revenus afin de vous permettre de faire face aux autres charges et de vivre décemment.

De votre niveau de revenus dépend aussi votre capacité à mobiliser un apport personnel. Très peu de banques acceptent d’accorder un prêt immobilier à un particulier sans que celui-ci soit en mesure d’effectuer un apport personnel. En général, elles exigent un apport personnel correspondant à 10 à 15% de la somme que vous souhaitez emprunter. En dessous de ce seuil, il vous sera très difficile d’obtenir un prêt immobilier.

Votre capacité de gestion

Avoir un emploi fixe, le bon profil ou le bon niveau de revenus ne suffit pas généralement pas à valider votre dossier de prêt. Les banques évalueront votre capacité à gérer vos revenus ou en d’autres termes, votre capacité à épargner de l’argent.

Une personne très dépensière sera facilement disqualifiée par la banque qui estime d’une part qu’elle ne pourra pas gérer efficacement les fonds qui lui seront alloués et d’autre part, qu’elle ne saura pas gérer convenablement ses revenus pour assurer un remboursement régulier.

Pour vérifier votre capacité à gérer vos finances, la banque vous exigera vos relevés bancaires des trois derniers mois sur la base desquels tous vos mouvements bancaires seront analysés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *