Catégories
Immobilier

Assurance location saisonnière : garantie villégiature ou assurance habitation temporaire

Un logement, qu’il soit loué ou non, peut être couvert par une assurance. Dans le cas d’un logement mis en location saisonnière, plusieurs options sont à la disposition. En général, vous avez le choix entre une garantie villégiature et une assurance habitation temporaire. Quels types de garanties offrent ces deux types d’assurances de location saisonnière ?

La garantie villégiature

Vous êtes propriétaire ou locataire d’une résidence principale et vous allez en vacances dans un logement que vous avez loué. Vous pouvez souscrire à une garantie villégiature. Cette couverture vous permet d’être assuré lorsque vous séjournez dans un logement de villégiature qui n’est pas le vôtre. Elle couvre les dommages causés au bien immobilier lui-même, aux mobiliers, au voisinage et aux tiers durant votre séjour dans le logement de villégiature.

Ce qu’elle couvre

La garantie villégiature n’est pas une protection isolée. Elle est choisie comme garantie optionnelle lors de la souscription à l’assurance habitation du logement que vous occupez au titre de votre résidence principale. En tant que garantie optionnelle, elle vous donne droit à plusieurs niveaux de protections à savoir :

  • la garantie responsabilité civile qui couvre les dommages (physiques et matériels) causés au voisinage ou à un tiers par vous, les personnes vivantes avec vous ou étant à votre service, vos animaux de compagnie ou ceux étant sous votre garde ;
  • la garantie dommages aux biens qui couvrent les dégradations subies par les équipements, les objets et le mobilier du logement de villégiature à la suite d’un sinistre (incendie, catastrophes naturelles, dégâts des eaux…) ;
  • garantie vol, cambriolage ou vandalisme qui couvre ces différents événements survenus pendant votre séjour dans le logement de villégiature ;
  • la garantie annulation vacances qui vous indemnise en cas d’annulation de votre voyage au dernier moment ;
  • garantie perte de bagages pendant le voyage qui vous permet d’être indemnisé si vos bagages s’égarent pendant le transport ;
  • la garantie objets de valeur et biens précieux qui indemnise en cas de perte.

Qui doit y souscrire ?

Si vous êtes locataire, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à la garantie villégiature, parce que c’est une garantie optionnelle. Par contre, le propriétaire du logement de villégiature peut l’exiger comme condition au contrat de location saisonnière.

En outre, le propriétaire lui-même peut décider d’y souscrire pour couvrir son logement. En général, il répercute les primes d’assurance sur le loyer.

L’assurance habitation temporaire

Dans le cadre d’une location saisonnière, l’assurance habitation temporaire constitue l’autre option pour être couverte lors de votre séjour en vacances. Comme son nom l’indique, cette assurance couvre les locations de courtes durées, en l’occurrence une location saisonnière. Elle ne peut donc être souscrite que pour une durée maximale de 90 jours, soit 3 mois.

Ce qu’elle couvre

L’assurance habitation temporaire peut être souscrite lorsque vous n’avez pas prévu en amont une garantie villégiature dans votre contrat d’assurance habitation principale. C’est une version temporaire de l’assurance habitation classique. En tant que telle, elle propose les mêmes niveaux de garanties, à savoir :

  • les garanties de base (responsabilité civile, dommages aux biens, risques locatifs);
  • les garanties optionnelles (protection juridique, protection contre le vol, le cambriolage ou le vandalisme, protection de biens de valeur…).

Aux garanties classiques s’ajoutent des clauses spéciales. Au nombre de celles qui s’adaptent à la location saisonnière, il y a :

  • la clause « pour le compte de qui il appartiendra » qui désengage le locataire vacancier si sa responsabilité civile est engagée ou lors de la survenue de dégradations dues à des dégâts des eaux, des catastrophes naturelles ou à un incendie ;
  • la clause « abandon de recours » grâce à laquelle le propriétaire de la location saisonnière renonce à son droit à poursuivre le locataire si des dégâts sont causés au bien ou aux équipements.

Qui doit y souscrire ?

Pour une location saisonnière, la souscription d’une assurance habitation n’est pas obligatoire aussi bien pour le bailleur que pour le locataire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *