Catégories
Immobilier

Immobilier : quelles sont les différentes aides de l’ANAH ?

Dans le domaine de la promotion du développement et la qualité du parc immobilier privé, l’ANAH est une référence. L’agence nationale de l’Habitat a pour vocation d’agir pour un habitat solidaire. C’est la raison pour laquelle ses missions ont une portée essentiellement sociale, étant tournées vers les ménages les plus vulnérables. Dans ce cadre, elle a donc mis en place plusieurs aides au logement regrouper au sein du programme « Habiter Mieux ».

Programme « Habiter mieux » : de quoi s’agit-il ? 

Lorsqu’il a été mis en place, le programme « Habiter mieux » de l’ANAH avait pour objectif d’offrir un accompagnement aux ménages les plus vulnérables pour la rénovation énergétique de leurs logements. Avec un budget qui évolue chaque année, le programme étend son champ d’action au plus grand nombre. Comment fonctionne donc ce programme ? 

En effet, le programme « Habiter mieux » vise à offrir aux ménages éligibles une prime complémentaire pour soutenir les travaux de rénovation énergétique. Le montant de cette prime est calculé sur la base d’un pourcentage du coût total des travaux à réaliser. Initialement cette prime était forfaitaire, elle est désormais de 10% du coût des travaux.

Pour en bénéficier, non seulement vous devez être éligibles, mais en plus, il faut que les travaux de rénovation à réaliser soient également éligibles. À ce propos, l’ANAH privilégie tout particulièrement les bouquets de travaux de rénovation permettant de réaliser au moins 40% d’économies énergétiques. 

Au-delà de la prime complémentaire, le programme « Habiter mieux » se compose également de plusieurs aides gouvernementales distinctes dont la gestion revient également à l’ANAH. 

Les aides du programme « Habiter mieux »

Elles sont au nombre de 4 en tout et permettent de bénéficier à divers niveaux des subventions. 

  1. « Habiter sain »

Cette aide a été mise en place pour soutenir la réhabilitation des logements dégradés ou insalubres. Au titre des travaux éligibles à l’aide « Habiter sain », il y a : 

  • la rénovation des réseaux d’électricité, d’eau ou de gaz ;
  • la solidification des fondations du logement ;
  • le remplacement de toiture ; etc.

Sur la base des conditions de ressources imposées, vous pouvez bénéficier d’une prime qui couvre jusqu’à 50% de coût total des travaux, cela, dans une limite de 10 000€. 

  1. « Habiter serein »

Cette aide est réservée aux travaux de grande ampleur que ne permet pas de couvrir l’aide « Habiter sain », qu’il s’agisse du renforcement de fondations, de la pose de salle de bain ou encore du changement de toiture. Elle finance jusqu’à 50% du montant des travaux, dans une limite de 25 000€. 

  1. « Habiter facile »

Voilà une aide qui a pour but de vous permettre de bien vieillir chez vous le plus longtemps possible. Elle finance donc des travaux d’adaptation qui vous facilitent la vie au quotidien, comme l’installation d’un monte-escalier électrique ou le remplacement d’une baignoire par une douche de plain-pied. 

L’aide permet de couvrir jusqu’à la moitié du montant total des travaux HT dans une limite de 10 000€ pour les personnes à ressources très modestes. Pour les personnes à ressources modestes, l’aide peut couvrir 35% maximum du montant total des travaux HT, pour un plafond de 7000€. 

  1. Louer mieux

Le but de cette aide est de faciliter aux ménages les plus modestes l’accès au logement suivant les plafonds de ressources pris en compte par l’ANAH. Se fondant sur un principe solidaire, elle est avantageuse aussi bien pour le bailleur que pour le locataire. 

En tant que bailleur, lorsque vous vous engagez à louer votre logement à un ménage à revenus modestes, vous profitez d’une réduction d’impôt sur vos revenus fonciers ainsi que d’aides à la rénovation. Quant au locataire, il pourra bénéficier d’un loyer plafonné. 

Selon que les difficultés au logement sont plus importantes dans la zone où se situe le bien, le propriétaire doit s’engager à pratiquer des loyers bas afin de bénéficier d’un avantage fiscal plus important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *