Catégories
Immobilier

Achat de logement : quels sont les obstacles à l’exode urbain ?

Selon les études réalisées par les experts en analyse immobilière, la crise sanitaire du covid-19 a suscité chez beaucoup de Français, l’envie de déménager. Depuis le déconfinement, beaucoup veulent procéder à l’achat d’un logement avec extérieur situé dans un secteur géographique plus élargie. Malheureusement, c’est sans compter sur les différents obstacles à ces projets, dont quatre sont tout particulièrement ciblés. Quels sont-ils ?

Obstacle n°1 : les animations commerciale et culturelle

Aujourd’hui, avec une contribution financière personnelle de 50 000 € et un prêt d’environ 200 000 €, le citoyen français a la possibilité de faire un achat de logement dans la plupart des villes moyennes de l’Hexagone hors de l’Ile-de-France, un pavillon de 160 m² avec un vaste jardin. Avec un peu de chance, il pourrait trouver pour ce même budget une maison avec piscine. 

Bien que l’offre soit très alléchante, il faut avouer que les urbains ayant pris la décision d’aménager hors de l’Île-de-France sont très tôt confrontés à d’autres réalités. Le problème majeur est celui de l’offre commerciale. Dans ces zones périurbaines, les offres commerciales sont moins étendues. Il en est de même pour les horaires.

Dans ces régions, les lieux culturels, en plus d’être peu nombreux, sont moins variés. Il va s’en dire que le gain d’espace et la quiétude ont un prix. Avis donc à ceux qui envisagent quitter les centres-villes des grandes métropoles. Seraient-ils prêts à sacrifier la proximité et la multiplicité des offres commerciales et culturelles au profit d’une vie plus calme ? La question reste posée. 

Obstacle n°2 : les opportunités de travail

Vous n’êtes pas sans savoir que dans un pays comme la France où la centralisation est à outrance, les offres de travail les plus intéressantes sont moins concentrées dans le cœur des capitales régionales, à l’instar des établissements publics, les collectivités, les services d’État. Elles le sont beaucoup plus en Île-de-France. 

C’est donc pour dire que la progression de carrière n’est souvent possible que dans les grandes villes. Seul le télétravail pourrait permettre aux urbains vivants en dehors de l’Île-de-France de s’affranchir d’une telle réalité. 

Néanmoins, reconnaissons que la démocratisation du télétravail pendant le confinement ne pourrait être la garantie d’un déploiement massif dans le temps. Les freelances sont des travailleurs particuliers qui peuvent travailler de leur domicile bien que celui-ci soit très loin des grandes villes. 

Obstacle n°3 : la connectivité

Après le déconfinement, l’observatoire du Moral Immobilier a révélé que l’accès internet est une priorité pour plus de la moitié des acquéreurs (53 %). Ici, quand on parle d’« internet », comprenez qu’il s’agit du très haut débit à travers la fibre optique, un indispensable pour le télétravail. Il l’est aussi pour la vie familiale entre les jeux vidéo en ligne et les plateformes de streaming. 

En matière d’accès à l’internet à haut débit par fibre optique, les métropoles sont mieux logées. Ce qui n’est absolument pas le cas dans les zones plus éloignées. Si l’Île-de-France affiche pour ses logements une couverture de plus de 80 %, les Hauts-de-France ont un taux de 50 %. 

Pendant ce temps, la moitié ouest tergiverse entre les 30 et 40 % des biens immobiliers habitables. Quant à la région Bourgogne-France-Compté, le taux est encore en dessous des 20 %. 

Obstacle n°4 : les déplacements

Si vous vivez dans un territoire rural ou dans une ville moyenne ou encore dans la périphérie d’une grande ville, vous êtes certainement confronté à ce problème d’accès au réseau de transports en commun. 

Vu que l’accès au réseau de transports en commun est très restreint dans ces régions, les familles habituées aux centres-villes des grandes métropoles sont obligées d’investir plus dans le transport. 

Pour se déplacer en toute liberté, elles ont parfois besoin d’une ou de deux voitures. Lorsque vous envisagez de quitter le cœur des grandes villes, il est donc impératif de prévoir un investissement supplémentaire à votre achat de logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *